L'échasseurs de Lyon
 

Créer un sautoir portable

Toujours plus haut, toujours plus fort ? Voilà de quoi vous entraîner sans risquer de faire de chute très douloureuse. Un accessoire pour encourager les moins hardis et vous perfectionner !!

Le matériel

Voiçi une petite liste de ce qu'il vous faut :

La construction

Il faut commencer par couper 4 tubes de 50cm dans une des barres. Ensuite, à une extrémité de chaque tube de 50cm, collez un manchon puis un bouchon. Vos pieds sont prêts.

Ensuite, coupez deux tubes à environ 40 cm. Collez les tés sur les tubes de 40cm. Vu que l'angle des tés n'est pas exactement 90° assurez vous d'avoir les poteaux qui vont vers l'extérieur plutôt que l'intérieur (angle de 87° vers le tube de 40cm). L'embout central permettra de mettre la tige transversale. Ensuite, à l'autre extrémité du morceau de 40 cm, collez les tés à 90 degré des précédents, vous mettrez les pieds dans chaque embout restant. Vous pouvez vous aider d'un niveau pour que ce soit bien à 90.

Percez les poteaux verticaux tout les 5 cm puis collez les. Ensuite, il ne vous reste plus qu'à faire les supports pour la barre de saut avec les collier, des chevilles Parker et des vis à bois.

Les bouchons permettent de lester les pieds avec du sable si nécessaire. Après pas mal de test avec du vent, le lestage n'est pas nécéssaire, vous pouvez donc laisser tomber les bouchons, par contre, la barre de saut s'en va avec le vent, nous avons donc rajouté un peu de scotch sur les chevilles Parker pour éviter qu'elle ne tombe trop facilement. Les perfectionnistes iront jusqu'à peindre le total de la couleur de leur choix.

Les photos

La vidéo

Pantalon pour poweriser

Le parfait accessoire pour augmenter encore le mystère et paraître encore plus grand !!

Le matériel

La réalisation

Pour le modèle de haut du pantalon : il faut prendre un modèle de costume "type clown" qui est vendu pas cher ou donné dans les magasins de tissu. Ensuite, découpez le motif de base qui correspond à votre taille. Fixez le sur votre tissu à l'aide d'épingles (repliez votre tissu pour découper directement les quatres pièces), une fois le patron fixé, dessinez le contour avec le crayon à tissu, posez votre échasse et ajustez la forme du bas du pantalon, Pour vous donner une idée : Le pantalon fait 1m35 de haut hors ourlets du bas et ceinture (rajouter 3,4 cm à chaqque fois) (je fais 1m80), j'ai commencé à élargir à partir de 45 cm du haut et au plus large (en bas) il fait 60 cm de large. Découpez ensuite à au moins deux centimètres du bord de votre patron. Cousez en zig-zag toutes vos bordures de pièces de tissu pour empêcher que votre pantalon s'effiloche.

Assemblez les pièces à l'aide d'épingles puis cousez les ensembles. Ajustez la hauteur du pantalon pour avoir vos marques d'ourlet, n'oubliez pas que vous aurez besoin de tissu pour faire la ceinture.

Ensuite, faites les ourlets en épinglant ceux-çi, puis en cousant, n'oubliez pas de mettre les élastiques pour que le pantalon ne traine pas trop par terre. Pour la ceinture, faites comme un ourlet, mais arrêtez vous avant d'avoir tout cousu pour mettre la sangle élastique qui fera office de ceinture. Finissez le pourtour en cousant à la main. Il faut également renforcer au niveau de l'entrejambe en cousant plusieurs fois le pantalon à cet endroit.

Les photos

Comment bien débuter en échasses urbaines ?

L'achat

Faites bien attention, il existe de nombreux modèles à bas prix (une centaine d'euros) qui sont généralement des contrefaçons, en France, deux marques dominent le marché : poweriser et powerstrider. Les powerstrider ont des ressorts un peu plus mous, mais coutent aussi moins cher. Pour l'instant, toute l'association est équipée de poweriser car nous n'avons pas trouvé ou eu connaissance de modèles présentant un meilleur rapport qualité/prix.

Il existe deux variantes d'échasses urbaines qui se différencient par la fixation aux genoux, les paires avec barre métallique et celles avec sangle. Le système avec barre métallique est beaucoup plus douloureux, en général, même avec des mousses protectrices supplémentaires, le contact au niveau du tibia est trop dur. Si vous le pouvez, privilégiez donc les systèmes avec sangles et strap.

Pour le ressort, en général, les fabriquants vendent plusieurs catégories qui correspondent à une gamme de poids. Choisissez toujours au moins votre catégorie. Pour les gens qui sont dans la tranche supérieure de la gamme de poids, vous pouvez essayer d'acheter la gamme au dessus pour avoir un ressort qui aura une meilleure longévité et qui pourra vous faire sauter plus haut, mais un ressort plus dur veut également dire un rodage un peu plus long et plus de difficulté si c'est votre première paire. Sachez que vous pouvez racheter des ressorts lorsque ceux que vous avez seront utilisés, ce sera alors l'occasion de passer à une gamme plus dure.

Certaines marquent vendent de quoi protéger le ressort, en général c'est assez cher (25€) sachez que vous pouvez avoir un système équivalent pour quelques euros en utilisant des tubes en mousse.

Vous serez surement amenés à changer vos tampons (ou semelles), il existe là encore deux grands types, chacun a ses avantages et ses inconvénients :

Les protections

Il est rigoureusement indispensable de porter des protections !!!!. Les échasses urbaines sont considérées comme un sport extrême, ce n'est pas pour rien !! La pratique de ce sport vous emmène jusqu'à 40 km/h et plusieurs mètres de haut, les chutes sont donc en conséquence. La plupart des vidéos phares montrent des gens qui n'ont pas le minimum de protections conseillées, c'est à leurs risques et périls, le fait qu'il jouent avec leur sécurité ne veut pas dire que vous devez faire de même !!!

Porter des protections transforme une chute impressionante qui peut conduire à l'hopital en simple accident sans gravité qui nécessite au plus un peu de désinfectant. Investir quelque dizaines d'euros (voire plus) peut vous éviter quelques mois d'immobilisation. Il ne faut surtout pas négliger votre tête qui reste la partie la plus fragile et indispensable de votre corps !! Nous ne cherchons pas à vous effrayer mais à vous faire prendre conscience de la nécessité absolue de porter des protections !! En un peu plus de d'un an de pratique, je n'ai jamais eu plus que quelques égratignures au coude suite à une chute de nuit ou j'avais poussé les limites.

Types de protections
Types de protections Types de protections

Le minimum à porter :

Les premiers pack de protection sont à une vingtaine d'euros, les protections les plus efficaces peuvent monter jusqu'à 35€ l'unité, un casque coute entre 20 et 50€.

Les protections indiquées ci-dessus sont celles qui sont rigoureusement indispensable, mais vous pouvez également porter d'autres types de protections qui pourront encore diminuer le risque d'accident, la pratique des échasses urbaine étant très sportive, c'est à vous de faire un compromis entre chaleur et protections pour celles qui sont citées ci dessous, mais les protections citées ci-dessus (coude, genoux, poignets, tête) restent indispensable de -30° à +40° !!

Savoir tomber et se relever

Au début, la pratique des échasses urbaines peut sembler un peu casse-cou pour certains. Afin de se rassurer et de bien tomber par la suite, il peut être utile de commencer par savoir bien tomber et se relever ensuite, entrainez vous sur de l'herbe.

Une des premières choses est d'éviter de faire un "faceplant" (vous avez un magnifique exemple dans la vidéo plus haut) c'est à dire de tomber comme une crêpe et finir par se cogner la tête. Il faut donc bien plier ses genoux avant la chute, ça vous permet de ne pas tomber comme un piquet (donc avoir moins de chance de heurter votre tête) et diminue la force de l'impact. Ensuite, il faut essayer d'absorber le choc en roulant sur le coté, votre énergie cinétique sera ainsi transformée en mouvement de rotation, vous aurez moins d'énergie à absorber et donc moins de risque de vous faire mal.

Lorsque vous commencerez à faire des acrobaties, vous risquez de ne pas toujours pouvoir faire une belle chute conventionelle, essayez toujours de rouler pour éviter d'avoir à absorber le choc et de vous raper. Un de vos réflexes peut également être de poser vos mains en premier, ce n'est pas toujours bon car vous pouvez avoir un choc trop violent pour votre bras ou vos épaules, il peut être plus "utile" de croiser vos bras en mettant vos mains sur l'épaule opposée. Ce sera des partie plus robustes ou capables d'encaisser le choc qui amortiront l'impact.

Pour se relever, la technique est assez simple et voici une très belle vidéo qui illustre le propos.

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger

Les gens qui sont très grand auront plus de facilité, mais tout le monde peut se relever, du moment que vous avez la bonne technique (sinon, ça peut rapidement tourner au ridicule ).

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger

Savoir marcher et courir.

Pour débuter, allez sur une zone bien goudronnée et ou vous avez de l'espace, faites vos premiers pas avec une personne pour vous tenir la main. Commencez par enfiler vos échasses et vos protections. Ensuite, commencez à faire quelques petits pas. Il y a quelques règles faciles pour bien débuter :

Ensuite, il suffit de marcher suffisament pour vous sentir à l'aise, vous n'aurez ensuite plus qu'à lacher la main de votre comparse. Pour faire du sur place, bougez légèrement pour réajuster votre équilibre, il n'est pas possible de rester immobile indéfiniment. Il faudra une dizaine d'heures de rodage pour que le ressort s'assouplisse naturellement, profitez en en pour être à l'aise en marchant et en courant.

Pour courir, il faut bien comprendre que c'est le ressort qui doit travailler et pas vos jambes. Pour celà, commencez par sauter à cloche pied puis à pieds joints, vos articulations au niveau des genoux doivent rester rigides, ni trop crispé sinon vous allez forcer sur vos ligaments, ni trop mou sinon vos jambes vont absorber le choc et vous ne bondirez pas assez. Vous devez bien sentir les ressorts plier, si ce n'est pas le cas, c'est que vous n'êtes pas assez tendu à l'impact. De même, il faut bien contracter au niveau du dos à l'impact pour qu'il reste bien maintenu, vous ne le sentirez peut-être pas, mais vos abdominaux et vos dorsaux vont beaucoup travailler en échasses urbaines !!

Ensuite, pour courir, vous devez appliquer le même principe : rester bien tendu à l'impact et bien prendre de l'ampleur, vous pourrez ensuite rapidement allonger vos foulées jusqu'à au moins 2-3m. Au début, il peut être difficile de démarrer, dans ce cas, commencer par sauter verticalement sur vos pieds puis commencez progressivement à avancer et à allonger votre foulée.

Si en courant, vous sentez votre pied accrocher le sol, arrêtez vous, c'est un signe de fatigue, il faut vous reposer 5-10 minutes avant de reprendre. Il n'est pas rare de tomber en fin de séance lorsque l'attention est relachée. Si vous vous sentez vraiment trop fatigué, il vaut mieux déchausser. Prenez également de l'eau avec vous, nous consommons entre 1 et 2 litres par séance, aussi bien en été qu'en hiver, il existe des sacs avec camel bag (poche à eau) intégré.

Savoir sauter et plus.

Si vous en avez la possibilité, sautez en gymnase avec de bons tapis, ça évitera toute chute trop douloureuse. Sinon, allez-y progressivement, il faut suivre votre rythme de progression, tenter un salto le premier jour sans aucun entraînement préalable sur du goudron est un peu suicidaire. Vous allez rapidement voir ce que vous êtes capable de faire. Allez de plus en plus loin (et haut), sans jamais trop dépasser vos limites. Le plus dur est de prendre une bonne course d'élan qui vous permet de bien sauter. Échauffez vous bien les bras car ils vont pas mal travailler pour vous équilibrer en l'air.

Si jamais vous le pouvez, vous pouvez construire un sautoir, qui vous permettra de voir jusqu'ou vous pouvez aller sans jamais risquer de vous faire trop mal en franchissant un obstacle en dur.

Pour faire des acrobaties, il existe des tutoriaux dans la section vidéos, encore une fois, allez-y progressivement, et cette fois, il est très fortement conseillé d'avoir essayé en gymnase en toute sécurité avant de faire des acrobaties en extérieur.

 

16 September 2009